Favoris (Veuillez vous connecter)

[ARTICLE] Quand l’urbanisme transitoire mise sur le marché des réunions. L’exemple de Vive les Groues



in revue Espaces n°351
Novembre 2019 - 4 pages - 4.50€ (pdf)

Pour répondre au défi majeur que représente l’autonomie financière d’un projet urbain temporaire, l’association Yes We Camp, qui développe à Nanterre le projet Vive les Groues, mise sur la location d’espaces de réunion (pour l’accueil de groupes de 10 à 400 personnes). L’approche expérimentale déployée (sur les questions de paysage, de réemploi et d’écologie), tout comme les aménagements du site (tente bédouine, sauna en extérieur, boulodrome…), donne une teinte particulière au lieu. Et inspire les organisateurs d’événements.

Auteur(s) (à la date de publication). Dickel Bokoum est chargée de projet Vive les Groues, Yes We Camp

Liens et Tags

Suggestions d'articles, sur le même thème

Commentaires

Pour apporter un commentaire, vous devez être connecté(e) à votre compte utilisateur.

Mon compte utilisateur

Vous n'êtes pas connecté
Veuillez cliquer ici pour vous identifier ou créer votre compte (gratuit)
1000 raisons de croire à un tourisme responsable, positif et joyeux

Inscription à la newsletter

Chaque lundi et vendredi, recevez la Newsletter d'Espaces : actualités, analyses, tendances du secteur du tourisme, offres d'emploi et de stage, annonces de marchés publics, événements...
En indiquant votre adresse mail ci-dessus, vous consentez à recevoir chaque semaine notre newsletter.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en modifiant vos paramètres sur votre compte et à travers les liens de désinscription.

Ma navigation