Favoris (Veuillez vous connecter)

Les comportements de départ des Français. Premières incidences des 35 heures

Atout France - coll. Analyse et perspectives n°81
Novembre 2002 - 178 pages
ISBN : 2-11-092426-8

À l'heure où la loi sur la réduction du temps de travail est rediscutée – et réaménagée –, il est intéressant de savoir en quoi elle a pu modifier les conditions de travail et d'existence des salariés qui en ont bénéficié. C'est ce à quoi s'attache ce rapport, en ciblant plus précisément l'analyse sur l'impact éventuel des 35 heures sur les comportements de départs des Français. L'originalité de l'étude diligentée par la Direction du Tourisme, dans le cadre de l'enquête du Credoc sur “Les conditions de vie et les aspirations des Français”, repose sur ce qu'on appellera “le croisement des regards” (bénéficiaires, non-bénéficiaires, non-salariés). Où il apparaît que, si l'on en croit les bénéficiaires de la loi sur les 35 heures, le temps libre dont ils ont bénéficié n'a que faiblement profité aux départs en voyage. D'ailleurs, analysés en évolution entre 2001 et 2002, les départs des Français ne se sont pas globalement accrus. Les 35 heures n'auraient-elles donc aucun effet en matière de départs ? La réponse est négative, mais il semblerait que ces effets jouent autant, sinon plus, sur la façon de partir que sur les taux de départ, au moins au niveau global. Il reste que ces modifications, et que les “gains” obtenus en matière de départs, semblent avoir surtout bénéficié à des groupes de populations salariées précis. Enfin, l'enquête fournit une série d'indications, détaillées par catégories sociales, sur les taux de départs en vacances, en week-end et à la journée, sur les douze derniers mois. Celles-ci permettent de mettre en évidence que les différentes formes de départs ne se substituent pas vraiment entre elles ; elles se cumulent plutôt. On peut clairement opposer les“privilégiés des départs” (les 16 % de la population partis en vacances dans l'année et ayant bénéficié d'au moins quatre week-ends) aux “habitués du non-départ” (les 31 % de la population, non partis en week-end cette année, ni en vacances depuis deux ans).

En vente chez votre libraire  En vente sur Amazon.fr 

Liens et Tags

Suggestions bibliographiques, sur le même thème

Commentaires

Pour apporter un commentaire, vous devez être connecté(e) à votre compte utilisateur.

Mon compte utilisateur

Vous n'êtes pas connecté
Veuillez cliquer ici pour vous identifier ou créer votre compte (gratuit)

Inscription à la newsletter

Chaque lundi et vendredi, recevez la Newsletter d'Espaces : actualités, analyses, tendances du secteur du tourisme, offres d'emploi et de stage, annonces de marchés publics, événements...
En indiquant votre adresse mail ci-dessus, vous consentez à recevoir chaque semaine notre newsletter.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en modifiant vos paramètres sur votre compte et à travers les liens de désinscription.

ABONNEZ-VOUS à la revue ESPACES !
INCLUS : l'accès quasi illimité à l'ensemble de la BASE DE DONNÉES (4 700 articles, cahiers et dossiers thématiques en PDF..)

Ma navigation