Favoris (Veuillez vous connecter)

[ARTICLE] Tourisme de luxe : quelques préconisations liées aux notions de “réalité”, d'“image de marque” et d'“image du monde”

Résumé. Le tourisme dit “de luxe”, pour se pérenniser ou se développer sur des sites internet spécialisés, apparaît dépendant à la fois de variables dites “objectives” et d'“images du monde” (Watzlawick, 1978). Toutefois, selon la position “constructiviste” (partagée par un certain nombre d'auteurs appartenant au domaine de la recherche en information et en communication), il existe une sorte de prépondérance de l'image sur la réalité vue comme “tangible”, dans la mesure où, très paradoxalement, cette dernière peut elle-même être conçue comme une représentation (également) bâtie par la communication. Ainsi, cette conception constructiviste implique de placer la communication (et ses diverses pratiques et techniques) en position centrale, parce que la réalité comprise comme la plus physique, la plus objective, la plus “vraie”, à l'instar d'une perception, ne se “donne” jamais d'emblée mais émerge à la fois d'une interaction, d'une communication entre les hommes et le monde, et d'une interaction, d'une communication entre les hommes entre eux ; à savoir d'un certain consensus de connaissance forgé temporairement dans un espace social, culturel singulier.

Abstract. So called “luxury tourism, in order to sustain and/or grow on its dedicated sites, appears dependent on both variables called “objective” and “world images” (Watzlawick, 1978). However, according to the “constructivist” position (shared by a number of authors belonging to research in Information and Communication), there is a kind of preponderance of the image on the reality seen as “tangible” since, paradoxically, it can itself be seen as a representation (also) built through communication. Thus, this constructivist conception involves placing communication (and its various practices and techniques) in central position, because reality understood as the most physical, objective, “real” one, is never “given” from the very outset, but emerges, as a perception, both from interaction, communication between men and the world, and from interaction, communication between men together, namely from a certain consensus of knowledge forged temporarily in a social, singular cultural space.

Auteur(s) (à la date de publication). Denis Benoit est professeur des universités (sciences de l'information et de la communication) - Université Paul-Valéry Montpellier 3, département Information-Communication)

Liens et Tags

Suggestions d'articles, sur le même thème

Commentaires

Pour apporter un commentaire, vous devez être connecté(e) à votre compte utilisateur.

Mon compte utilisateur

Vous n'êtes pas connecté
Veuillez cliquer ici pour vous identifier ou créer votre compte (gratuit)

Restez informé(e)

Chaque lundi recevez la Semaine d'Espaces : les nouveautés de la librairie, les offres d'emploi et de stage, les marchés publics, l'agenda du mois...
En indiquant votre adresse mail ci-dessus, vous consentez à recevoir chaque semaine notre newsletter.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en modifiant vos paramètres sur votre compte et à travers les liens de désinscription.

ABONNEZ-VOUS à la revue ESPACES !
INCLUS : l'accès quasi illimité à l'ensemble de la BASE DE DONNÉES (4 700 articles, cahiers et dossiers thématiques en PDF..)

Ma navigation