Nicolas Barret est le nouveau directeur de l’Epcc Mémorial de Verdun-Champ de Bataille

Publié le 07 octobre 2021
Depuis le 6 septembre 2021, Nicolas Barret est à la tête du Mémorial de Verdun-Champ de Bataille, un poste qui répond à sa passion pour l’histoire et pour ce lieu emblématique de la guerre de 14-18.

Son job : directeur de l’Epcc Mémorial de Verdun-Champ de Bataill.

Son profil : marketing, culture et tourisme

Sa bio express : 50 ans, marié, un enfant de 19 ans.

Ses diplômes : Maîtrise d'histoire et DEA de sciences politiques – Paris I. Master spécialisé Management urbain – Essec.

Son parcours : Nicolas Barret a débuté sa carrière en 1995 dans un grand cabinet de conseil où il intervenait auprès des collectivités locales. En 1998, il change de cap est et devient chef de projet billetterie à l'organisation de la Coupe du monde de football 1998. Une expérience intense qui l’amène, de 2002 à 2012, au poste de directeur général adjoint du comité régional du tourisme Paris Île-de-France. Puis, il se passionne pour le digital et pilote le marketing de destination de voyages-sncf.com, qui deviendra oui.sncf, la filiale digitale de l’opérateur ferroviaire français. Nicolas Barret quitte ce dernier en 2016 pour voler de ses propres ailes et fonder sa société, Unigo-conseil, spécialisée dans les stratégies marketing et digitales des acteurs de la culture et du tourisme. Depuis le 6 septembre 2021, il est à la tête de l’Epcc (établissement public de coopération culturelle) du Mémorial et champ de bataille de Verdun.

Sa mission : Nicolas Barret affiche une vraie passion pour ce lieu de mémoire. Et porte pour le mémorial et le champ de bataille, un projet de développement fondé sur le rayonnement culturel et le déploiement d’un tourisme d’histoire et de partage. « Ce qui m'a particulièrement motivé (et qui n’arrive pas souvent dans une carrière), c’est une occasion formidable d’allier mes passions à mes compétences » s’enthousiasme le nouveau directeur du Mémorial de Verdun-Champ de Bataille. Pour lui, les défis à relever son nombreux. Nicolas Barret arrive à la tête de cet établissement public au moment où il s'agrandit et dépasse le mémorial proprement dit. À partir de janvier 2022, il va ainsi gérer deux hauts-lieux du Champ de bataille que sont les forts de Vaux et de Douaumont, ce qui implique de déployer une stratégie à l’échelle du site. Sa mission est de développer la fréquentation dans une période post centenaire de la Grande Guerre et, encore plus important, de transmettre l’histoire de cette bataille emblématique de la guerre de 14-18 à un large public. Un challenge rendu plus difficile par la crise sanitaire, le mémorial de Verdun ayant comme beaucoup d’autres lieux culturels énormément souffert de la chute de la fréquentation due au Covid. Le premier enjeu de Nicolas Barret est donc de relancer cette fréquentation. « Notre deuxième grand défi est d’adapter le site aux attentes des visiteurs du XXIe siècle en termes d'accessibilité, de transport, de médiation, de numérique et de services » ajoute Nicolas Barret. Avant d'ajouter : « Nous travaillons sur un projet stratégique pour séduire différents publics, des amateurs d'histoire aux familles, en France comme en Europe ».

Le contexte de sa promotion : Nicolas Barret remplace Thierry Hubscher qui a accompli au niveau du mémorial une œuvre de bâtisseur conduisant la rénovation complète des bâtiments en 2016. Ce dernier est parti à la retraite cette année.

Son N+1 : Le mémorial de Verdun – Champ de Bataille est un Epcc présidé par Jérôme Dumont, président du conseil départemental de la Meuse. Son conseil d’administration a nommé Nicolas Barret au poste de directeur de l’établissement.

Pourquoi c’est lui : Ses compétences en matière de développement touristique et culturel, son riche parcours et sa bonne connaissance de l’histoire et du site ont été des atouts pour convaincre les décideurs.

Ce qu’on dit de lui : Nicolas Barret a la réputation d’être un homme déterminé qui sait mener un projet à bien jusqu’au bout, en dépit des éventuels obstacles pouvant surgir sur sa route.

Ce qu’on ne sait pas de lui : Malgré son âge, Nicolas Barret a un grand-père qui est mort à la guerre de 14-18, peut-être l’explication de sa passion pour cette période de l’histoire de France.


Par Isabelle David

Nouveau site

Comme vous pouvez le constater, le site d'Espaces évolue. En cas de difficulté, de question, n'hésitez pas à contacter Christophe.

Envoyer un mail à Christophe

S'abonner à la revue Espaces

Pourquoi s'abonner ?
  • - Recevez six numéros de la revue par an (édition papier 130 p.), composée de deux grands dossiers et plusieurs rubriques (marché, géopolitique, rencontre, recherche).
  • - Consultez et partager les dernières revues au format PDF (en téléchargement dès la sortie de la revue papier).
  • - Accédez à l'intégralité de la base de données éditoriale de la revue Espaces pour vous et vos collaborateurs (6200 articles et dossiers en PDF à télécharger).
S'abonner

S'inscrire à la newsletter

Trois fois par semaine, recevez la newsletter d'Espaces et faites le point sur les actualités du secteur, les dernières analyses et tendances à connaître, les offres d'emploi et de stage à ne pas manquer, les annonces de marchés publics à consulter…

S'inscrire

Publier une annonce de marchés publics

Le site Marché Espaces publie 150 annonces par an de marché public depuis plus de 10 ans.

Publier

Publier une offre d'emploi

Le site Emploi Espaces est le premier site de publication d'annonces d'offres d'emploi spécialisées tourisme.

Publier