Favoris (Veuillez vous connecter)

[ARTICLE] Inventer un nouveau tourisme urbain pour limiter son impact environnemental

Présentation. Les auteurs plaident pour une stratégie de rupture en matière de développement touristique. Ils ne croient pas que la promotion des “démarches de progrès” ait des chances sur le long terme, tant les gains marginaux sont souvent compensés par une augmentation plus rapide de la fréquentation, les impacts étant alors juste moins élevés que si l'on n'avait rien fait, du fait notamment de l'“effet rebond”.
Pour les citoyens, une stratégie de rupture passe notamment par un “tourisme lent” et participatif. Pour les opérateurs, cela passe par des actions visant à encourager des meilleures pratiques de leurs clients. Pour les pouvoirs publics, enfin, cela passe, par exemple, par la promotion du tourisme local, le renforcement des liens urbanité-ruralité, par un fonds de compensation carbone…

Auteur(s) (à la date de publication). Frédéric Chomé est fondateur de Factor X, The Climate Consulting Group
Anna Balez est consultante, Factor X, The Climate Consulting Group

Liens et Tags

Suggestions d'articles, sur le même thème

Commentaires

Pour apporter un commentaire, vous devez être connecté(e) à votre compte utilisateur.

Mon compte utilisateur

Vous n'êtes pas connecté
Veuillez cliquer ici pour vous identifier ou créer votre compte (gratuit)

Restez informé(e)

Chaque lundi recevez la Semaine d'Espaces : les nouveautés de la librairie, les offres d'emploi et de stage, les marchés publics, l'agenda du mois...
En indiquant votre adresse mail ci-dessus, vous consentez à recevoir chaque semaine notre newsletter.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en modifiant vos paramètres sur votre compte et à travers les liens de désinscription.

ABONNEZ-VOUS à la revue ESPACES !
INCLUS : l'accès quasi illimité à l'ensemble de la BASE DE DONNÉES (4 700 articles, cahiers et dossiers thématiques en PDF..)

Ma navigation