Favoris (Veuillez vous connecter)

Tourisme, une affaire de classe


Balzac
Mars 2015 - 100 pages - 19.00€ (papier)
ISBN : 978-2913907959

Cet ouvrage vise à resituer le tourisme au sein d'une approche compréhensive de l'évolution des sociétés.
Intimement liée à l'émergence de la démocratie et à celle du capitalisme, l'industrie touristique inscrit sa filiation historique et son devenir dans le concept non de « masse » mais de « classe ». Localisée au sein de domaines précis – les hébergements dont l'hôtellerie, la restauration, et la réservation désormais couplée au webmarketing – elle se différentie ainsi du secteur des loisirs. Trois conditions identifient la pratique touristique à partir de la fin du XIXe siècle : temps libre, révolution des transports, notamment aériens, et progrès social traduit par la hausse continue des niveaux de vie.
La réflexion initiée conduit du message humaniste, précurseur de l'idéal démocratique, des « maîtres de vie », à un essai d'identification de la classe moyenne supérieure du tourisme, nouvelle leisure class telle que théorisée par Veblen en 1899. L'étude exploratoire de l'élaboration du monde moderne, puis des mutations du capitalisme et de l'avènement du mondialisme ouvre sur le rôle du tourisme international et son succès social de type élitiste exprimé par la mise en mouvement annuelle de quelque 700 millions de personnes, soit 10% de la population mondiale, qui bénéficient du surplus de patrimoine financier (supérieur à 20 000 milliards de dollars en 2013). La montée en gamme des produits et services, la complexité de l'asset light management et le rôle des entreprises on line ciblent dorénavant une clientèle aisée ou upper, principalement associée aux bourgeois-bohèmes, dits bobos, urbains.
Le tourisme de classe, ainsi défini, pourrait correspondre à une seconde révolution sur le modèle de celle de la Ford T, en cela que la dépense touristique d'un ménage équivaudrait à celle d'une troisième voiture individuelle.


SOMMAIRE

Introduction

I. Les « maîtres de vie » et la construction du monde moderne
• Émergence de la démocratie
• Les « maîtres de vie »
• Les « trois ordres » occidentaux
• Prémices de l'économie de marché
• Le capital et les États

II. Les violentes mutations du capitalisme
• De nouvelles philosophies
• La dynamique du capital et les riches
• Vicissitudes du monde musulman
• Renouveau de l'empire du Milieu
• Naissance du tourisme

III. La concrétisation du mondialisme
• Fin de la Guerre froide
• La « destruction créatrice » du Big Data
• Pays émergents
• L'enjeu environnemental du mondialisme
• Capitalisme et méritocratie

IV. « Le tourisme n'est pas une rente naturelle »
• Les facteurs historiques du développement touristique
• Fabrication de la station touristique
• Sites et stations
• Tourisme en Pyrénées catalanes
• Pourquoi des new resorts ?

V. L'expansion du tourisme international
• Le webmarketing des réservations touristiques
• Les aléas de Disneyland Paris
• La dynamique hôtelière
• Le groupe Accor parmi d'autres grandes chaînes
• Le Club Med et la parahôtellerie

VI. La classe moyenne du tourisme
• Les classes sociales du capitalisme
• Vers une nouvelle classe moyenne supérieure
• Territorialisation d'une classe sociale élitiste
• Le tourisme, témoin majeur du progrès social
• Guerre ou paix : le rôle du tourisme international
Conclusion : Un tourisme international de classe

Auteur(s) (à la date de publication). Catherine Sicart, professeur associé en tourisme à l'Université de Perpignan (UPVD), mène des recherches en aménagement touristique dans une perspective géopolitique.
Jean-Michel Hoerner, professeur émérite de géopolitique et de tourisme, Président honoraire de l'Université de Perpignan (UPVD), est l'auteur de Tourisme & Mondialisme (Idrac-Ieft, Balzac éditeur, 2013).

Liens et Tags

Suggestions bibliographiques, sur le même thème

Commentaires

Pour apporter un commentaire, vous devez être connecté(e) à votre compte utilisateur.