Favoris (Veuillez vous connecter)

[ARTICLE] Comment l'État pense-t-il les vacances ? Analyse du changement de référentiel des politiques publiques en faveur des loisirs

Présentation. Résumé. Fondées sur un bon usage des temps libres et la promotion du tourisme social, les politiques publiques d'État en faveur des loisirs permettent leur accès à tous les citoyens afin d'encourager leurs appétences culturelles, éducatives et sociales. En revanche, la révision générale des politiques publiques marque une rupture majeure dans la promotion de l'action publique d'État sur le segment des loisirs. En mobilisant la notion de référentiel issue des approches cognitives des politiques publiques, cet article présente l'intégration des politiques publiques en faveur des loisirs, jusqu'alors mobilisées à des fins de transformation sociale, dans le champ de la réparation sociale. Désormais, et afin de faire face aux inégalités en matière d'accès aux loisirs, devenus de véritables marqueurs de réussite sociale, l'État mobilise le principe d'équité en lieu et place du principe d'égalité. Dans ce contexte, la question consiste à savoir si les loisirs, jadis apanage des seules élites, ne renouent pas avec leurs fonctions originelles de distinction sociale et spatiale.

Abstract. Based on a good use of free time and the promotion of the social tourism, the State's public policies favouring leisure enable their access to all the citizens in order to encourage their social, educational and cultural interests. However, the general review of the public policies points a major fracture as regards the promotion of the State's public action in the leisure sector. Applying the frame of reference coming from the cognitive studies concerning the public policies, this article presents the integration of the public policies for leisure activities, so far used for social transformation in the sector of social compensation. Henceforth, the State enforces the equity principle instead of the equality one in order to face the inequalities as regards the leisure activities, which have become a real indicator of social success. In this context, the question is to know whether the leisure activities, which were the prerogative of the elite, do not keep up with their original function of spatial and social distinction.

Auteur(s) (à la date de publication). Ludovic Falaix est conseiller d'éducation populaire et de jeunesse en détachement. Il est docteur en aménagement-géographie, SET CNRS 5603 Université de Pau et des pays de l'Adour

Liens et Tags

Suggestions d'articles, sur le même thème

Commentaires

Pour apporter un commentaire, vous devez être connecté(e) à votre compte utilisateur.

Mon compte utilisateur

Vous n'êtes pas connecté
Veuillez cliquer ici pour vous identifier ou créer votre compte (gratuit)

Restez informé(e)

Chaque lundi recevez la Semaine d'Espaces : les nouveautés de la librairie, les offres d'emploi et de stage, les marchés publics, l'agenda du mois...
En indiquant votre adresse mail ci-dessus, vous consentez à recevoir chaque semaine notre newsletter.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en modifiant vos paramètres sur votre compte et à travers les liens de désinscription.

ABONNEZ-VOUS à la revue ESPACES !
INCLUS : l'accès quasi illimité à l'ensemble de la BASE DE DONNÉES (4 700 articles, cahiers et dossiers thématiques en PDF..)

Ma navigation