Favoris (Veuillez vous connecter)

[ARTICLE] Le produit dérivé, élément essentiel du modèle économique des parcs de loisirs

Présentation. Le chiffre d’affaires des boutiques implantées dans des parcs de loisirs représente autour de 10 % du chiffre d’affaires de ces derniers. Les produits dérivés qui y sont vendus matérialisent la thématisation du lieu et sont partie prenante de son identité. Ils véhiculent non seulement l’image du site mais également sa qualité. L’offre de produits dans la boutique doit s’adapter au pouvoir d’achat de chaque visiteur (à partir d’un euro !) ainsi qu’aux attentes de chacun, sachant que ces attentes évoluent sans cesse et suivent notamment les effets de mode.
Cet article de Sophie Huberson est complété de témoignages sur le fonctionnement des boutiques de Vulcania, du Grand Parc du Puy du Fou et du Futuroscope.

Auteur(s) (à la date de publication). Sophie Huberson est déléguée générale du Snelac (Syndicat national des espaces de loisirs, d’attractions et culturels). Guillaume Cohade est responsable des boutiques de Vulcania. Sylvie Launay est responsable du Bourg 1900 au Grand Parc du Puy du Fou. Rémy Treguer est responsable des boutiques du Futuroscope.

Liens et Tags

Suggestions d'articles, sur le même thème

Commentaires

Pour apporter un commentaire, vous devez être connecté(e) à votre compte utilisateur.